Document Type

Article

Department

Centres for Excellence

Abstract

Le pays des îles Fidji, avec une population d'environ 870 000 personnes, fait face à une charge croissante de plusieurs maladies transmissibles, y compris l'infection bactérienne de la fièvre typhoïde. Les données de surveillance indiquent que la fièvre typhoïde est devenue de plus en plus fréquente dans les zones rurales de Fidji et est plus fréquente chez les jeunes adultes. La transmission des organismes qui causent la fièvre typhoïde est facilitée par la contamination fécale des aliments ou de l'eau et peut être influencée par les pratiques comportementales locales dans les îles Fidji. Le Ministère fidjien de la Santé, avec le soutien de l'aide australienne, a organisé une réunion en août 2012 afin d’élaborer des stratégies complètes de lutte et de prévention de la fièvre typhoïde à Fidji. Les spécialistes internationaux et locaux ont été invités à partager les données pertinentes et discuter des options de lutte contre la typhoïde. Les recommandations qui en ont résulté sont axées sur l’établissement d'une vision plus claire de l’épidémiologie de la fièvre typhoïde à Fidji et l'exploration de la contribution de potentielles voies de transmission. En outre, le comité a suggéré des étapes telles que l'assurance que les doses recommandées de ciprofloxacine soient appropriées afin de réduire le risque possible de rechute et de réinfection dans les cas cliniques, l'encouragement d'une hygiène correcte des mains pour les manipulateurs d'aliments et de boissons, le travail en collaboration avec les agences de l'eau et de l'assainissement afin d'analyser les pratiques actuelles d'assainissement et la considération d'une politique de vaccination ciblant les populations épidémiologiquement concernées.

Publication

Tropical Medicine and International Health

Share

COinS